Accueil Technologies xDrive, la transmission intégrale par BMW

xDrive, la transmission intégrale par BMW

PARTAGER
xDrive

En termes de transmission, BMW a toujours été cataloguée comme le constructeur par excellence des voitures à propulsion. Pourtant, depuis 1985, la marque automobile allemande a développé sa transmission xDrive. Il lui a donc fallu plusieurs années pour l’intégrer sur certains de ces modèles, bien que pour de nombreux amateurs de voiture BMW, elle reste encore un mystère.

xDrive la transmission intelligente

Si elle est encore aussi peu connu du public comparativement aux transmissions Quattro chez Audi ou de la 4-Matic de Mercedes, c’est parce que la xDrive de BMW est encore toute récente.

Depuis sa création en 1985, c’est seulement en 2003 que les premiers modèles, via les BWM X3 et X5, en furent dotées. Aujourd’hui, presque tous les modèles BMW sont proposés avec la xDrive, pour la plupart, en équipements d’option. Très peu de modèles disposent de la xDrive de série.

Contrairement aux transmissions concurrentes qui sont essentiellement des « 4 Wheel Drive », c’est-à-dire des 4 roues motrices permanence, la xDrive est plutôt une « All Wheel Drive ». En d’autres termes, elle est active même en conduite normale alors que les autres transmissions intégrales ne s’enclenchent qu’en conduite périlleuse.

Si la xDrive peut anticiper sur les risques de patinage et prépare les roues en conséquence, c’est parce qu’il s’agit d’une transmission intelligente ou d’une transmission prédictive. Elle a vocation à être proactive plutôt que réactive, et cette proactivité permet une bien meilleure adhérence de la voiture en condition extrêmes.

xDrive, comment ça marche ?

La xDrive doit sa proactivité à une unité de contrôle électronique composée des capteurs et des calculateurs. Les premiers recueillent au fur à mesure les informations relatives au comportement de l’auto en conduite normale. Les seconds se chargent de les analyser et de les enregistrer. Il s’agit notamment des informations telles que :

  • Le couple moteur
  • L’accélération latérale
  • L’angle de braquage
  • La vitesse de rotation des roues
  • La position de la pédale d’accélération

En situation de conduite périlleuse, les capteurs comprennent que les valeurs de consignes enregistrées ne sont pas les mêmes. Ce qui permet à la xDrive de détecter la faille et d’adapter la répartition du couple. Cette adaptation peut se faire à la fois au travers d’un système de contrôle dynamique de stabilité DSC et du système d’embrayage multidisque à commande électronique.

Entre le début de la conduite périlleuse, l’enregistrement et l’analyse des conditions, il ne se passe que quelques millisecondes. Secondes au cours desquelles la xDrive intervient pour améliorer le dynamisme de la voiture en envoyant le pourcentage de couple qu’il faut aux roues concernées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here